Accéder au contenu principal

Client léger VS Client lourd

Malgré les apparences, ce titre n’a rien à voir avec la surcharge pondérale des clients d’une entreprise ! Ces 2 termes (Client léger et client lourd) sont des noms de systèmes informatiques que nous utilisons tous les jours.
Un client lourd englobe toutes les applications que l’on installe sur chaque poste de travail des différents collaborateurs. Ces applications peuvent être liées à un serveur qui sauvegardera les données. Exemple : MSWORD ou Excel.
Un client léger est entièrement géré par un serveur, de la gestion au stockage des données. Les utilisateurs de l’application auront accès aux données par un portail sécurisé depuis leur navigateur (Internet Explorer, Firefox…). Exemple : Google ou la gestion de son compte bancaire par internet.

Dans le cadre de la gestion des ressources humaines, quelle est la meilleure solution ?
A l’origine du monde des PC, les applications étaient toutes des clients lourds. Le développement d’Internet a permis l’évolution et croissance des clients légers (Application Web). On prévoit en 2015 que 10% des applications seront de type client léger.
  • Installation
La mise en place d’un système de type client lourd nécessitera une installation de l’application sur chaque poste. Il faudra donc prévoir des ressources à l’arrivée de chaque nouveau collaborateur pour l’installation du logiciel sur le nouveau poste de travail.
Pour les systèmes en client léger, l’installation est beaucoup plus simple. Il suffit simplement d’installer une seule fois un serveur application et essuite de simplement partager le lien d’accès à tous les collaborateurs.
  • Utilisation
L’utilisation d’un SIRH version Web (client léger) est similaire à un portail Internet. L’utilisateur sera identifié par un login et un mot de passe. Il aura alors accès à différents modules en fonction des permissions accordées par le service RH. Certains SIRH sont complètement paramétrables comme Allegro.
Une application client lourd est aussi simple à utiliser qu'une application Web, vous avez juste à ouvrir un programme et vous identifier. Bien entendu, les applications de ce type sont peu paramétrable ou alors que très onéreusement.
  •  Maintenance
La maintenance d’une application du type client lourd se fait par mise à jour manuelle ou automatique. Elle est simple, rapide et généralement sans contrainte majeure, mais peut nécessiter d’installer sur tous les PC des collaborateurs les mises à jour, ce qui devient vite très difficile à envisager pour des logiciels RH. On peut aussi redouter des incompatibilités avec des systèmes d’exploitation dépassés ou avec des configurations des PC modifiées par chaque utilisateur.
Une application Web peut-être mise à jour que par son administrateur en intervenant sur le serveur. Adequasys intervient par exemple régulièrement chez ses clients, par prise de contrôle à distance ou par l’intermédiaire d’un consultant attitré.
  •  Sécurité
On a tendance à penser que les applications Web sont moins sécurisées. Pourtant elles permettent de réduire les risques à un seul serveur. Bien entendu, la sécurisation de celui-ci est primordiale, surtout lors d’un partage de l’application sur Internet.
Les applications du type client lourd sont généralement plus sécurisées si elles ne concernent que quelques utilisateurs. Il faut cependant que tous les postes qui utilisent l’application soient sécurisés car une partie des données est stockée sur les postes des différents collaborateurs. Cela peut donc multiplier les risques. Par exemple des managers peuvent ne pas se rendre compte que leurs fichiers Excel contenant les rémunérations sont stockés sur leur PC et donc facilement accessibles. Alors que dans le cas d’un SIRH avec un accès web, aucune donnée est stockée sur le PC des utilisateurs, donc le risque de fuite est très faible.

  • Incohérences des données
Il est fréquent que les RH se plaignent d’incohérences dans les données liées aux collaborateurs : entre les fichiers Excel du manager, du responsable de division et ceux des RH, les écarts sont hélas fréquent sur par exemple les effectifs. La meilleure solution pour éviter ces erreurs est d’avoir une source unique de données (donc une seule version sur un seul serveur du SRIH), et un accès à ces données pour les différents acteurs qui soient sont responsables de leurs mises à jour, soit l’utilisent. Sur ce plan, les SIRH de type client léger sont beaucoup plus cohérents que ceux basés sur des clients lourds indépendants.

Conclusion
L’évolution naturelle des technologies explique l’engouement des entreprises pour les applications Web. Même si le stockage de toutes les données sur un seul serveur peut représenter un risque, l’installation et la maintenance d’une application client léger est aisée. En revanche, la multiplication des stockages des applications lourdes représentent un risque si les postes ne sont pas régulièrement sécurisés et contrôlés. A ce jour, le meilleur système pour les RH est donc une application du type client léger où le serveur est parfaitement sécurisé. Ces technologies permettent de fournir à tous les collaborateurs un portail et des services RH avec un simple navigateur, donc sans nécessiter aucune installation sur les PC! C’est le rêve pour le DRH ! A utiliser sans modération pour tous les processus RH…
Bookmark and Share

Posts les plus consultés de ce blog

La gestion des absences et des congés en entreprise

En cette période estivale, les départs en vacances se multiplient. 43% des français sont partis ou vont partir en vacances cet été pour une durée de deux semaines.
Comment les entreprises font-elles donc face à cette période qui, dans la plupart du temps, est compliquée à organiser ?
La clé pour une bonne gestion des congés est « anticipation ».
Afin d’éviter les postes vacants durant l’été, les entreprises demandent à leurs salariés de les prévenir aux alentours d’avril, afin qu’elles puissent commencer à s’organiser. En effet, l’objectif des sociétés est de minimiser le plus possible l’impact des vacances sur les clients. C’est donc au manager et aux RH de valider ou non la demande de congés de l’employé.
Sans une gestion réfléchie et adaptée de cette période et sans « préavis » de la part des salariés, l’entreprise ne pourrait plus assurer tous les postes et devrait donc faire appel à des CDD et intérimaires, plus ou moins qualifiés mais surtout non formés par leurs homologues.

Vo…

La parité homme/femme : problématique pour les RH

La parité homme/femme et les RH

L’inégalité homme / femme au travail est un sujet qui fait fréquemment débat depuis les années 50. Un débat qui fait également le quotidien dans les services des ressources humaines, où, rappelons-le au passage, 63% des professionnels RH sont des femmes ! (lire l'article)
L’une des missions des RH est de mesurer et d’analyser la parité homme et femme dans leurs entreprises. Leurs objectifs : être en règle avec la législation, lutter contre la discrimination et assurer un bon climat. Les inégalités salariales entre les sexes reculent, mais sont toujours fortement présentes. Est-ce encore normal et justifié ?
Les entreprises sont appelées à réagir.

RH : quelles sont les actions à mener pour favoriser la parité homme/femme dans votre société ?
Sensibiliser les collaborateurs à l’égalité hommes-femmes Pour lutter contre les stéréotypes dans les entreprises et favoriser le climat social :
Communiquer : l’information est indispensable pour faire évoluer les me…

8 risques liés à la non-informatisation de vos processus RH

Avez-vous évalué votre « RONI » ?
« Transformation digitale RH », « disruption RH », « digital RH », vous ne pouvez pas passer à côté de ces grands titres dont on parle sur toutes les plateformes d’actualités, dans la presse ou les salons dédiés aux ressources humaines. Oui, la fonction RH est en train de changer, oui, l’entreprise prend le virage numérique… et vous ?

Avez-vous évalué les risques que ce non-changement pourrait entraîner sur votre service RH et plus largement sur votre organisation ? 

La démarche de ROI est bien connue (télécharger notre livre blanc sur « les sources des ROI d’un SIRH »), mais vous êtes-vous questionné sur le RONI ? Ce concept de « Risk Of Non Investment » consiste à mesurer les menaces du non-investissement. Quelles seraient les risques à ne pas automatiser vos processus RH ? Voici sept éléments de réponses pour alimenter votre réflexion.




Risque de perte des données Nul n’est à l’abri d’une faille informatique, d’un effacement impromptu, de fichiers dé…