Accéder au contenu principal

Venir à l’aide des RH submergés

Comment combattre la surcharge des services RH ?

Débordées par la gestion administrative, les RH est l’un des services qui manipulent le plus de papiers et de tableaux Excel dans l’entreprise. 
Pour exemple, une société de 750 salariés représente plus de 100 000 dossiers rien que sur les collaborateurs. À cela viennent s’ajouter toutes les autres charges administratives et légales. En effet, les missions des équipes de ressources humaines se caractérisent par des tâches de saisies, d’échanges pour validation et déclaration, d’archivage, de recherche et de consultation des données sur le collaborateur.



Outre ce rôle administratif, d’autres enjeux sont essentiels à la survie de l’entreprise : attirer et retenir les talents, développer les compétences, garantir un climat social sain et bien sûr, contribuer à la stratégie de l’entreprise en tant que « Business Partner ».
Le métier de RH est en pleine mutation et prend sa place auprès des comités de direction. Une fonction stratégique auprès de la direction générale qui requiert d’élaborer des reportings et tableaux de bord issus de toutes ces données administratives.
Tout ceci dans un contexte de pressions et de réglementations croissantes… les RH se sentent de plus en plus débordés !

Alors comment les RH peuvent se dégager du temps, pour se recentrer sur leur cœur de métier ? sur des tâches à plus fortes valeurs ajoutées ?

À l’heure du « tout-numérique », pourquoi ne pas automatiser ces processus chronophages qui monopolisent votre temps ? 
Voici trois pistes à étudier pour gagner en efficacité :
  1. Regrouper toutes les informations des employés dans une seule et même base de données RH, commune à tous : RH / manager / collaborateur. L’interfacer avec vos autres logiciels (ERP, Paie…) pour faire communiquer les données entre elles.
  2. Réduire et alléger la charge due aux échanges de documents papiers avec les collaborateurs mais aussi avec les organismes externes (CPAM, OPCA…) et fluidifier ces relations. Des gestionnaires de « workflows » et des outils de dématérialisation des documents, de gestion électronique des documents, peuvent baisser fortement ces charges logistiques. 
  3. Optimiser et fiabiliser les informations pour générer automatiquement des reportings RH. Il existe des générateurs de tableaux de bord automatiques et des outils pour contrôler la cohérence et la qualité de vos données RH une fois qu’elles seront informatisées.
Pour venir en aide aux RH débordés, toute une palette d’outils leurs permettrons de gagner du temps :
  • Des emails automatiques
  • Des lettres automatiques
  • Des rapports automatiques
  • Des tableaux de bord automatiques
  • Des alertes automatiques
  • Des to-do-lists automatiques
  • Des moyens de communication (blog, annonces, forum, sondage, annuaire…)
Pour diminuer de manière probante la charge des services RH, il est aussi possible d’automatiser les autres processus : recrutement, gestion des temps, GPEC, formation, rémunération
Pour en savoir plus sur la solution « tout-en-un » pour informatiser et prêter main-forte aux services RH, c’est ici.


Posts les plus consultés de ce blog

La gestion des absences et des congés en entreprise

En cette période estivale, les départs en vacances se multiplient. 43% des français sont partis ou vont partir en vacances cet été pour une durée de deux semaines.
Comment les entreprises font-elles donc face à cette période qui, dans la plupart du temps, est compliquée à organiser ?
La clé pour une bonne gestion des congés est « anticipation ».
Afin d’éviter les postes vacants durant l’été, les entreprises demandent à leurs salariés de les prévenir aux alentours d’avril, afin qu’elles puissent commencer à s’organiser. En effet, l’objectif des sociétés est de minimiser le plus possible l’impact des vacances sur les clients. C’est donc au manager et aux RH de valider ou non la demande de congés de l’employé.
Sans une gestion réfléchie et adaptée de cette période et sans « préavis » de la part des salariés, l’entreprise ne pourrait plus assurer tous les postes et devrait donc faire appel à des CDD et intérimaires, plus ou moins qualifiés mais surtout non formés par leurs homologues.

Vo…

La parité homme/femme : problématique pour les RH

La parité homme/femme et les RH

L’inégalité homme / femme au travail est un sujet qui fait fréquemment débat depuis les années 50. Un débat qui fait également le quotidien dans les services des ressources humaines, où, rappelons-le au passage, 63% des professionnels RH sont des femmes ! (lire l'article)
L’une des missions des RH est de mesurer et d’analyser la parité homme et femme dans leurs entreprises. Leurs objectifs : être en règle avec la législation, lutter contre la discrimination et assurer un bon climat. Les inégalités salariales entre les sexes reculent, mais sont toujours fortement présentes. Est-ce encore normal et justifié ?
Les entreprises sont appelées à réagir.

RH : quelles sont les actions à mener pour favoriser la parité homme/femme dans votre société ?
Sensibiliser les collaborateurs à l’égalité hommes-femmes Pour lutter contre les stéréotypes dans les entreprises et favoriser le climat social :
Communiquer : l’information est indispensable pour faire évoluer les me…

GPEC - Fidélisation des collaborateurs

Alors que le marché de l’emploi semble repartir, fidéliser ses salariés est devenu un enjeu stratégique. En effet, un taux de turn-over de plus de 10% traduit généralement une détérioration des conditions de travail. Le coût élevé d’un recrutement et de l’intégration d’un salarié entraîne, de la part des DRH, une volonté de garder ses employés.
Mais quels moyens les entreprises mettent-elles en œuvre pour fidéliser leurs collaborateurs ? Ces moyens correspondent-ils aux attentes des salariés ?
Robert Half Finance & Comptabilité a interrogé 3 052 DRH et Directeurs Financiers dans 13 pays.

Les réponses actuelles des entreprises pour fidéliser Du point de vue des entreprises, la fidélisation passe d’abord par :
Des horaires flexibles (34 %) : pratique particulièrement forte en Suisse (47%), Autriche (44%), Irlande (43%) ainsi qu’en Allemagne et au Luxembourg (42%)Plus de formations (26 %) : notamment au Luxembourg (37%), en Allemagne et en Autriche (31%) et en Suisse (30%)Des progr…