Accéder au contenu principal

Comment fidéliser les salariés de son entreprise ?

Selon une étude publiée par HayGroup*, le taux de turnover en France devrait atteindre les 15,1% en 2018. Le coût du turnover inclut des coûts liés au recrutement, à l’intégration, et à l’impact qu’un départ peut avoir sur la productivité. Toujours selon cette étude, perdre un employé peut coûter à une entreprise jusqu’au double de son salaire annuel.


Même si les salariés français ont tendance à changer d’emploi moins souvent que dans les autres pays, ils restent cependant ouverts aux changements et il est nécessaire de répondre à leurs attentes, encore plus lorsqu’il s’agit de vos talents. Le niveau de rémunération, l’ambiance de travail, le manque de reconnaissance, l’absence de plan de carrière, peuvent entraîner les collaborateurs à quitter une entreprise. Voici quelques conseils à adopter pour une stratégie de rétention du personnel efficace.







Identifier les employés les plus performants et les postes sujets à un taux de turnover important

Avant de concevoir une stratégie de fidélisation du personnel, il faut d’abord suivre et mesurer certains indicateurs de performance (l’évolution du turnover, le taux d’absentéisme, le niveau de productivité, etc.) en fonction :

  • Du poste,
  • Du niveau de qualification,
  • Du statut,
  • De la situation géographique,
  • D’une équipe, etc.

On peut également coupler ces caractéristiques à d’autres indicateurs comme le niveau de rémunération, l’environnement de travail, la structure d’un plan de carrière, etc. L’intérêt est de repérer quels sont les employés qui restent, ceux qui partent, et surtout la raison. L’objectif final étant d’identifier quels sont les leviers à activer pour conserver les collaborateurs.

S’équiper d’un logiciel SIRH global composé de différents modules (gestion des talents, gestion administrative, gestion de la rémunération, etc.) peut s’avérer être une solution adéquate pour répondre à ce type de besoin.


Une formule gagnante pour fidéliser les salariés

La première étape avant de fidéliser des salariés est de s’assurer que les profils recrutés correspondent bien aux postes recherchés, à la culture et aux valeurs de l’entreprise. La qualité de l’accueil et de l’intégration de vos salariés est un point essentiel : vous devez faire en sorte que la nouvelle recrue s’intègre rapidement dans l’entreprise et s’y sente bien.

Saviez-vous que 75%** des salariés déclarent aujourd’hui ne pas quitter leur emploi, mais quitter leur manager ? Il est indispensable que le manager adapte sa posture en fonction des générations, responsabilise et soit à l’écoute afin que les collaborateurs se sentent bien dans leur poste. Ce sentiment de bien-être à son poste de travail se traduit également à travers des formations adaptées permettant à votre collaborateur d’évoluer. Ecouter et répondre aux souhaits de formation des salariés est un gage de fidélisation.

Enfin, la fidélisation de vos salariés passe bien évidement par la rémunération et les avantages sociaux, et de plus en plus par le cadre de travail. Bureau, salle de détente, flexibilité des horaires : faites-en sorte que vos collaborateurs se sentent chez eux.

Un processus de recrutement solide, un management intergénérationnel, une politique de formation, une rémunération adaptée et un cadre de travail agréable sont des composantes essentielles pour maximiser l’efficacité d’une stratégie de fidélisation du personnel.

Une stratégie de fidélisation efficace des salariés d’une entreprise permet non seulement de retenir vos meilleurs éléments mais peut créer sur le long terme de la valeur pour une entreprise. Un collaborateur qui grandit au sein de l’entreprise et qui s’y sent bien, gagne en autonomie et en compétences et génère de la valeur pour son entreprise. D’où l’intérêt de réfléchir à une stratégie et à un moyen de mesurer son efficacité via notamment la mise en place d’un SIRH.

Et avec un SIRH ?

  • Communiquer avec le collaborateur via un portail collaboratif, et services complémentaires aux RH
  • Responsabiliser le collaborateur sur ses données pour qu’il devienne acteur de sa vie professionnelle
  • Diffuser les modèles d’évaluation au management, suivre l’avancement et analyser les résultats (repérer les meilleurs talents)
  • Identifier les postes clés et être informé de l’évolution des salariés qui y sont rattachés
  • Proposer des formations adaptées aux compétences que doit développer le collaborateur
  • Gérer le plan de carrière en accord avec les désirs du collaborateur et les possibilités de l’entreprise : le salarié se sent accompagné
  • Faciliter la mobilité interne en repérant les postes vacants et en diffusant les annonces en interne
  • Gérer l’évolution des meilleurs talents ou des personnes clés grâce à la revue du personnel effectuée par la direction





Bookmark and Share

Posts les plus consultés de ce blog

La gestion des absences et des congés en entreprise

En cette période estivale, les départs en vacances se multiplient. 43% des français sont partis ou vont partir en vacances cet été pour une durée de deux semaines.
Comment les entreprises font-elles donc face à cette période qui, dans la plupart du temps, est compliquée à organiser ?
La clé pour une bonne gestion des congés est « anticipation ».
Afin d’éviter les postes vacants durant l’été, les entreprises demandent à leurs salariés de les prévenir aux alentours d’avril, afin qu’elles puissent commencer à s’organiser. En effet, l’objectif des sociétés est de minimiser le plus possible l’impact des vacances sur les clients. C’est donc au manager et aux RH de valider ou non la demande de congés de l’employé.
Sans une gestion réfléchie et adaptée de cette période et sans « préavis » de la part des salariés, l’entreprise ne pourrait plus assurer tous les postes et devrait donc faire appel à des CDD et intérimaires, plus ou moins qualifiés mais surtout non formés par leurs homologues.

Vo…

Gestion administrative RH, les 10 outils qui vont révolutionner votre quotidien !

Responsable RH, quels moyens avez-vous pour répondre au mieux à vos missions ? Des milliers de fichiers Excel et Word pour gérer plus de 200, 500 ou 1000 collaborateurs ? Vous est- il encore possible d'administrer et de développer correctement votre capital humain à l'heure où il faut gérer de plus en plus de données sur le collaborateur ? Nous vous proposons de découvrir 10 outils pour vous aider à optimiser votre temps, vos processus RH et vos relations avec vos collaborateurs. Le but est de vous accompagner et de vous soulager dans certaines tâches quotidiennes pour :  plus de flexibilité en décentralisant les actions vers les managers et les employésplus d'efficacité en dématérialisant les processus et les documentsplus de temps en automatisant pour plus de valeur ajoutée RHplus de productivité en regroupant tous vos processus en une seule solution. Un logiciel SIRH permet d'automatiser un certain nombre de tâches liées à la gestion des ressources humaines et d'…

GPEC - Fidélisation des collaborateurs

Alors que le marché de l’emploi semble repartir, fidéliser ses salariés est devenu un enjeu stratégique. En effet, un taux de turn-over de plus de 10% traduit généralement une détérioration des conditions de travail. Le coût élevé d’un recrutement et de l’intégration d’un salarié entraîne, de la part des DRH, une volonté de garder ses employés.
Mais quels moyens les entreprises mettent-elles en œuvre pour fidéliser leurs collaborateurs ? Ces moyens correspondent-ils aux attentes des salariés ?
Robert Half Finance & Comptabilité a interrogé 3 052 DRH et Directeurs Financiers dans 13 pays.

Les réponses actuelles des entreprises pour fidéliser Du point de vue des entreprises, la fidélisation passe d’abord par :
Des horaires flexibles (34 %) : pratique particulièrement forte en Suisse (47%), Autriche (44%), Irlande (43%) ainsi qu’en Allemagne et au Luxembourg (42%)Plus de formations (26 %) : notamment au Luxembourg (37%), en Allemagne et en Autriche (31%) et en Suisse (30%)Des progr…