Accéder au contenu principal

Onboarding & SIRH : Embarquement immédiat !


Le processus d’intégration ou « onboarding » est un plan destiné à faciliter l’intégration des nouveaux entrants dans une entreprise. La majorité des entreprises disposent aujourd’hui d’un processus d’intégration. Cependant malgré les bénéfices d’un processus d’intégration bien ficelé (baisse du turnover, heureux, plus productif, etc.), il reste encore négligé par un grand nombre d’entreprises. Un sondage réalisé par Brilliant Ink  montre que plus de 90 % d’entre eux estiment avoir été bien accueillis lors de leurs premiers jours dans l’entreprise mais plus de 40 % d’entre eux jugent cette intégration désorganisée et floue. Voyons ensemble comment un SIRH peut prendre part au succès de l’intégration d’un nouveau collaborateur.

La préparation du processus d’intégration

Dès son embauche dans l’entreprise, le collaborateur a d’ores et déjà besoin d’un ensemble de documents et d’équipements (ordinateur, uniforme, téléphone, etc.) afin d’être rapidement opérationnel sur le poste occupé. Ce dernier peut également être accompagné d’un parrain ou d’un mentor qui va le guider durant une période donnée afin de prendre rapidement ses marques dans le service. Il va devoir rencontrer des personnes clés dans l’entreprise, suivre des formations, tout cela selon un planning bien défini. Bien évidemment, chaque collaborateur peut, selon le poste occupé, avoir à suivre un plan d’intégration différent.


Cependant, comment ne rien oublier et adapter le processus d’intégration pour chaque nouveau collaborateur ? Comment attribuer des actions à l’ensemble des personnes qui prennent part au processus d’intégration du nouveau collaborateur ? Avec un SIRH, vous allez pouvoir créer, dater, personnaliser et attribuer à une personne une checklist d’actions à réaliser dans le cadre de l’arrivée d’un nouveau collaborateur et définir les personnes concernées par les actions à réaliser. 


La planification des actions à réaliser

La checklist est prête, il ne reste plus qu’à planifier et déterminer les rôles de chacun dans le processus d’intégration du nouveau collaborateur. Il est possible, via un SIRH, de générer un ensemble de notifications ou de mails automatiques pour :
  • Alerter les différents acteurs du processus (le RH, le manager, le collaborateur, etc.),
  • Envoyer des documents avant, pendant et après l’arrivée du nouveau collaborateur.

L’automatisation de ces taches se traduit bien évidemment par une réduction des coûts d’intégration mais surtout par un accompagnement plus personnalisé du collaborateur.


Le portail RH : point central du processus d’intégration

Depuis le portail RH, un collaborateur aura accès à son dossier personnel et professionnel, et pourra si besoin effectuer des demandes aux RH dans le cadre de son intégration. Plusieurs documents seront à sa disposition (documents marketing, vidéo de présentation, livret d’accueil, etc.) pour rapidement se sentir à l’aise dans l’entreprise. De son côté, le manager est notamment alerté sur les différentes actions à mener et peut suivre en direct l’avancement du processus d’intégration du collaborateur. Le RH, quant à lui, a une visibilité globale sur l’ensemble des collaborateurs via différents indicateurs. Ainsi, il est en mesure de relancer les différents acteurs sur les tâches à réaliser et d’ajuster le processus d’intégration.


Traiter le processus d’onboarding à travers un SIRH permet de soulager les RH de nombreuses tâches administratives tout en assurant un accompagnement personnalisé pour chaque collaborateur afin de favoriser son adaptation et son implication dans l’entreprise. Toutefois, cela ne suffit pas pour assurer le succès de l’intégration d’un collaborateur mais il s’agit d’une composante essentielle qui doit faire partie de votre stratégie globale d’onboarding. 

Bookmark and Share

Sources : 

Posts les plus consultés de ce blog

La gestion des absences et des congés en entreprise

En cette période estivale, les départs en vacances se multiplient. 43% des français sont partis ou vont partir en vacances cet été pour une durée de deux semaines.
Comment les entreprises font-elles donc face à cette période qui, dans la plupart du temps, est compliquée à organiser ?
La clé pour une bonne gestion des congés est « anticipation ».
Afin d’éviter les postes vacants durant l’été, les entreprises demandent à leurs salariés de les prévenir aux alentours d’avril, afin qu’elles puissent commencer à s’organiser. En effet, l’objectif des sociétés est de minimiser le plus possible l’impact des vacances sur les clients. C’est donc au manager et aux RH de valider ou non la demande de congés de l’employé.
Sans une gestion réfléchie et adaptée de cette période et sans « préavis » de la part des salariés, l’entreprise ne pourrait plus assurer tous les postes et devrait donc faire appel à des CDD et intérimaires, plus ou moins qualifiés mais surtout non formés par leurs homologues.

Vo…

Gestion administrative RH, les 10 outils qui vont révolutionner votre quotidien !

Responsable RH, quels moyens avez-vous pour répondre au mieux à vos missions ? Des milliers de fichiers Excel et Word pour gérer plus de 200, 500 ou 1000 collaborateurs ? Vous est- il encore possible d'administrer et de développer correctement votre capital humain à l'heure où il faut gérer de plus en plus de données sur le collaborateur ? Nous vous proposons de découvrir 10 outils pour vous aider à optimiser votre temps, vos processus RH et vos relations avec vos collaborateurs. Le but est de vous accompagner et de vous soulager dans certaines tâches quotidiennes pour :  plus de flexibilité en décentralisant les actions vers les managers et les employésplus d'efficacité en dématérialisant les processus et les documentsplus de temps en automatisant pour plus de valeur ajoutée RHplus de productivité en regroupant tous vos processus en une seule solution. Un logiciel SIRH permet d'automatiser un certain nombre de tâches liées à la gestion des ressources humaines et d'…

GPEC - Fidélisation des collaborateurs

Alors que le marché de l’emploi semble repartir, fidéliser ses salariés est devenu un enjeu stratégique. En effet, un taux de turn-over de plus de 10% traduit généralement une détérioration des conditions de travail. Le coût élevé d’un recrutement et de l’intégration d’un salarié entraîne, de la part des DRH, une volonté de garder ses employés.
Mais quels moyens les entreprises mettent-elles en œuvre pour fidéliser leurs collaborateurs ? Ces moyens correspondent-ils aux attentes des salariés ?
Robert Half Finance & Comptabilité a interrogé 3 052 DRH et Directeurs Financiers dans 13 pays.

Les réponses actuelles des entreprises pour fidéliser Du point de vue des entreprises, la fidélisation passe d’abord par :
Des horaires flexibles (34 %) : pratique particulièrement forte en Suisse (47%), Autriche (44%), Irlande (43%) ainsi qu’en Allemagne et au Luxembourg (42%)Plus de formations (26 %) : notamment au Luxembourg (37%), en Allemagne et en Autriche (31%) et en Suisse (30%)Des progr…